0

Etanchéifier la salle de bain : comment s’y prendre ?

salle de bain

Une salle de bain est qualifiée d’étanche lorsqu’elle est protégée face aux infiltrations d’eau. Or, une couverture carrelée manque toujours d’étanchéité. Les infiltrations ont surtout lieu entre les joints. Les points d’infiltrations se situent au niveau de la jonction entre les carreaux ou les plaques, de la liaison entre le mur et le sol ou le mur et un autre mur, et autres. Les fissures sont favorisées si les matières qui se joignent sont de nature différente. Comment y remédier ?

Comment étanchéifier une salle de bain ?

La première solution à adopter serait l’imperméabilisation de la salle de bain à l’aide de plaques de plâtre hydrofuge associé à des joints protégés. Elle s’adapte surtout au mur de la salle de bain. Les plaques de plâtre établis sur les murs doivent être en même temps hydrofuges et assemblées à l’aide d’un joint hydrofuge. Une bande d’étanchéité est à appliquer. Par la suite, le même enduit devrait être utilisé pour poser le carrelage.

Les receveurs ainsi que les panneaux assurent également l’étanchéité à l’eau. En l’occurrence, les receveurs en mousse dure de polystyrène extrudé sont disponibles sur le marché. Ils existent sous différentes formes et dimensions. Les panneaux qui accompagnent les receveurs sont aussi disponibles en plusieurs épaisseurs. Cela garantit l’imperméabilité du sol et celle des murs de la salle de bain.

Un des grands atouts des panneaux prêts à carreler est le fait qu’ils ne requièrent pas l’application d’autre produit pour être étanche.

Pour éviter l’infiltration d’eau, le système d’étanchéité liquide ou SEL forme une autre alternative. Pour l’utiliser, il faut appliquer deux couches croisées sur les surfaces de la salle de bain notamment le mortier, le béton, l’enduit de mortier ou autres. Il est adapté au sol et aux parois verticales de la douche.

Etant élastiques et solide, sur le SEL peut être disposé directement le carrelage. Néanmoins, le choix de la colle à carrelage doit être effectué soigneusement en tenant compte de l’étanchéité du SEL. Il faut notamment opter pour les colles adaptées au support non-poreux comme les colle appelées « flex ». Les colles en pâte qui dépendent de l’évaporation d’eau pour sécher sont à éviter.

Etapes

Afin de réaliser les travaux visant à étanchéifier la salle de bain, il est de mise de bien respecter les modes d’utilisation établies par les fabricants avec finesse pour éviter tout risque d’infiltration d’eau entre les panneaux. Pour vous aider, vous pouvez faire appel à l’entreprise DD Etancheite.

Avant de procéder aux travaux, il est important d’inspecter l’adhérence de la surface en la testant. Par la suite, l’apprêt est à pulvériser minutieusement sur la surface. Puis, le temps de pause doit durer entre 5 à 15 minutes. Durant ce moment, la surface est à préserver face à la poussière, l’humidité, et autres.

Puis, la propreté du sol et des murs sont à vérifier avant l’installation. Pour que l’adhérence soit optimale, les surfaces devraient être exemptes de substances non favorables à l’adhérence comme la graisse, la poussière et l’acide.

Une fois que les substances inutiles sont enlevées, il est temps d’appliquer les éléments d’angle ainsi que la bande adhésive pour les bords et les angles.

Afin d’assurer l’imperméabilité des éléments de plomberie ainsi que les tuyaux, les gaines murales sont à mettre en place.

En vue d’apposer la membrane d’étanchéité, il est important d’assurer qu’elle couvre la bande adhésive d’angle.

A la fin, les corrections sont à apportées afin d’assurer le bon placement de la bande d’angles et de la bande de finition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *