0

Quelques astuces pour revêtir ses façades de contreplaqués

façade de contreplaqué

La façade en contreplaqué à elle seule constitue un enjeu vital pour une conception architecturale. Une telle matière répond parfaitement aux problématiques liées à la décoration et à l’aménagement des bâtiments d’aujourd’hui. Elle répond à la fois aux exigences d’une écoconstruction tout en gardant un esthétisme contemporain.

Pourquoi opter pour une façade contreplaquée ?

Le contreplaqué est très plébiscité par les constructeurs pour les travaux de rénovation. Certains d’entre eux a constaté les lacunes que ce matériel peut présenter. Comme le contreplaqué est fabriqué à partir de minces feuilles de bois, il arrive que des creux se forment dans les plis intérieurs lors de la construction. En outre, le contreplaqué est aussi une matière qui se dilate lorsqu’il est exposé à la chaleur. De ce fait lorsque les planches sont installées à ras les unes des autres, elles ne disposeront plus d’assez d’espace pour s’élargir et vont foncer directement dans le mur. Mais malgré ces imperfections, cette matière est toujours très convoitée par les constructeurs en raison de ses vertus. Tout d’abord, il existe des contreplaques qui ne se déforment pas sous l’effet de l’humidité ni de la chaleur. Ce sont les bois qui sont utilisés pour la fortification des bases navales. Ces derniers sont souples, légers, malléables et agréables à travailler. Ils sont donc robustes et ont une durée de vie indéterminée. Mis à part sa robustesse, le contreplaqué est aussi très convoité car qu’il représente un investissement économique très intéressant. Il est souvent proposé à des prix souvent plus attractifs que n’importe quel type de bois et revient donc moins cher.

Comment revêtir ses façades de contreplaque ?

L’usage du contreplaqué est une excellente alternative pour la décoration des maisons. Avant son utilisation, il faut tout d’abord ventiler sa contreface en vue de favoriser l’évacuation des humidités. Il faut aussi prévoir un espace assez large sur le mur au cas où vous avez opté pour du contreplaqué simple. Durant le processus, s’équiper des outils d’usinage est plus que nécessaire. De ce fait, vous devriez avoir en votre possession un carbure de tungstene, des scies à ruban et une scie à format simples accompagnée d’un ruban et d’un couteau diviseur. Les scies simples sont très indispensables pour le positionnement du contreplaqué sur la table. Une fois bien positionné, le bricoleur peut commencer par le découper en suivant sa longueur. Pour ce qui est de la fixation, le contreplaqué peut être fixé avec des clous ou des vices. D’autres maçons utilisent des agrafes pour bien la clouer au niveau de la façade. Enfin, une fois qu’il a été bien fixé sur le mur, il ne reste plus qu’à l’entretenir. Ce type matériel ne nécessite pas un entretien compliqué. Il suffit dans un premier de bien terminer sa finition en polissant sa surface. Ensuite vous pouvez y ajouter un peu de cire d’abeille pour qu’il retrouve son éclat. Enfin pour préserver sa couleur, vous pouvez y passer quelques coups de vernis régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *