0

Peinture maison : Comment avoir un rendu personnalisé ?

On insiste sur l’expression que le choix de la peinture n’est simplement une affaire de palette ! Un pot de peinture peut sembler être parfait au magasin, mais sur le support et vis-à-vis de l’ensemble du décor, le rendu nous surprend. Ce n’est pas tellement ce que j’ai espéré ! Que ferais-je maintenant pour agencer ce mur au reste de la déco ? Pour que de tels mots ne sortent pas de votre bouche, voici une rubrique inédite des conseils pour être satisfait de sa peinture maison.

Consulter un aperçu du lexique de la peinture

Si l’on désire confier ses travaux à un vrai professionnel, il est recommandé de trouver un peintre en Brabant Wallon. La seule tâche du propriétaire est ainsi de lui faire communiquer ses attentes sur-mesure. Mais au préalable ; la connaissance du lexique est nécessaire pour faire passer la discussion avec l’artisan.

Comprenez tout d’abord ce qu’est un cercle chromatique (la palette pour dire simple). Il se compose de 12 spectres indiquant chacune la famille et les agencements possibles. Ce que l’on perçoit généralement est une teinte, connue sous le nom de couleur qui se décline en plusieurs variantes à cause des possibilités de nuance ou saturation. Ces dernières se distinguent toutefois de l’intensité exprimant ainsi la clarté ou assombrissement de la couleur.

Cerner les exigences de chaque pièce

Au cœur d’un travail de rénovation maison, passer l’achat des meubles et décors après la peinture interne est une erreur. Si le pot de peinture est à quelques dizaines d’euros, les meubles sont toutefois onéreux. Il est ainsi préférable de réunir les éléments à agencer pour l’architecture d’intérieure et de déterminer la couleur qui iront avec eux.

Le principe d’une décoration maison est simple : imiter la nature. C’est-à-dire un sol sombre, un environnement moyen et un ciel clair. Trois couleurs sont alors à marier au niveau du sol, du mur et du plafond en passant par les ouvertures. Leur agencement est par la suite définit par la règle de 60-30-10. Elle stipule une dominance 60% sur les murs, 30% sur les ouvertures et plafonds et 10% sur le décor.

Assurer une cohérence au sein de la maison

À première vue, avoir des pièces de différentes couleurs serait disgracieux. Le propriétaire doit savoir imposer une idée directrice de son style et les faire varier d’une pièce à une autre en jouant les nuances et les intensités. Le principe de la tri-couleur restera toujours valide.

Un autre critère à ne pas négliger est aussi l’ambiance que crée une couleur au sein de la pièce. D’une intensité adoucie et neutre, la peinture appelle à la quiétude et optimise l’espace. Les couleurs vives, brillantes égayent la pièce et dynamise la vue. Finalement les couleurs intenses et assombries, parfois mâtes dorlotent.

N’oubliez pas que la lumière naturelle des ouvertures ou celle des éclairages changent carrément le reflet de la peinture sur les murs. Avant de procéder aux travaux, il faut ainsi tester l’éclairage sur la peinture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *